Nouvelles

Verdict: la négligence n'est pas un motif d'hospitalisation psychiatrique


Cour constitutionnelle fédérale: les maladies mentales ne sont plus dangereuses
Une négligence par ailleurs menaçante ne justifie pas à elle seule le placement obligatoire dans une clinique psychiatrique. Une condition préalable est un risque pour la vie ou la santé, a souligné la Cour constitutionnelle fédérale dans une décision publiée le mardi 29 novembre 2016 (numéro de dossier: 2 BvR 1739/14).

Il a mis fin au placement forcé d'un homme de Rhénanie. Il n'a pas pu dormir une nuit en 1994 et a soudainement eu une hallucination et entendu des voix. Ils lui ont ordonné de tuer sa femme. Sous l'influence de ces voix, il prit son oreiller et le pressa contre le visage de sa femme endormie pour l'étouffer. La femme s'est réveillée, a lutté et a finalement réussi à s'échapper.

Le tribunal régional de Duisbourg a alors ordonné le placement de l'homme dans un hôpital psychiatrique. Cette mesure a été appliquée avec des interruptions depuis.

Plus récemment, le tribunal régional de Kleve a ordonné la poursuite du placement en 2014. La même année, le tribunal régional supérieur (OLG) de Düsseldorf a confirmé cette décision. L'expert ne considérait plus l'homme comme dangereux, mais il y avait un risque de «négligence».

Comme l'a décidé la Cour constitutionnelle fédérale, cela viole les droits de l'homme à la liberté. Les atteintes à ces droits ne sont "autorisées que pour des raisons particulièrement importantes".

Ici, les experts avaient expressément souligné que l'homme avait travaillé à travers son acte et la schizophrénie sous-jacente. La clinique avait souligné qu'il était bien médicamenté et ne manifestait aucune résistance à la prise de ses médicaments. L'expert est convaincu que les crimes contre les biens sont tout au plus à craindre, mais la violence contre les personnes n'est plus à craindre.

Un nouveau placement forcé n'était donc pas justifié, a estimé la Cour constitutionnelle fédérale dans sa décision du 16 novembre 2016, qui est désormais publiée par écrit.

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Lhôpital psychiatrique. Mon hospitalisation (Janvier 2022).