Masquer AdSense

La transsexualité a d'abord été supprimée de la liste des maladies mentales


Le Danemark est le premier pays au monde à ne pas classer la transsexualité comme une maladie mentale
Le Danemark est le premier pays au monde à ne plus classer la transsexualité comme une maladie mentale. Cependant, cela ne change pas les obstacles qui doivent être surmontés avant un changement de sexe ou un traitement hormonal.

La catégorisation discriminatoire abolie
Selon les estimations, environ 170 000 personnes ayant une identité transgenre vivent en Allemagne. Cependant, comme bon nombre des personnes touchées vivent de manière anonyme, le nombre de cas non signalés est probablement beaucoup plus élevé. Dans le catalogue de diagnostic international de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la transsexualité est encore classée actuellement comme un «trouble de l'identité de genre». Il y a eu des critiques à ce sujet depuis longtemps. La catégorisation discriminatoire a maintenant été abolie au Danemark.

Transsexualité retirée de la liste des troubles mentaux
Selon un rapport de l'agence de presse dpa, les transsexuels au Danemark ne sont plus classés comme malades mentaux depuis cette année. L'autorité sanitaire a donc retiré la transsexualité de la liste des maladies mentales le 1er janvier.

De nombreux transsexuels ont trouvé cette classification discriminatoire. Comme l'a expliqué le ministère de la Santé à Copenhague, la transsexualité dans le système est désormais officiellement attribuée à une catégorie différente.

Aucun soulagement des options de traitement
Cependant, cela ne change pas les options de traitement pour les personnes qui se sentaient mal dans leur corps et préféraient appartenir au sexe opposé.

Selon les informations, les transsexuels doivent passer de longs examens psychologiques afin de subir un changement de sexe ou un traitement hormonal.

La décision symbolique a été célébrée par la communauté LGBT («LGBT» signifie lesbienne, gay, bi, transgenre) au Danemark. Le chef de l'association d'État des LGBT danoise, Soren Laursen, a déclaré à l'agence de presse Ritzau: "Cela supprime la stigmatisation qui s'appliquait aux professionnels de la santé."

Le groupe d'entraide allemand Trans-Ident e.V. écrit sur son site Internet: «Ce classement bienvenu met enfin un terme à la stigmatisation des transidents dans le système de santé. Désormais, les personnes touchées ne sont plus qualifiées de malades mentaux, mais plutôt pour ce qu'elles sont - une simple variation dans le large éventail d'identités personnelles. (un d)

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Transsexualité: pourquoi jai décidé de changer de sexe - Le Magazine de la santé (Janvier 2022).