Nouvelles

BSG: La taxe de sécurité sociale doit être payée pour les cameramen gratuits

BSG: La taxe de sécurité sociale doit être payée pour les cameramen gratuits


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Kassel (jur). Malgré toutes les nouvelles technologies, les cinéastes sont toujours dépendants de leur «point de vue d'expert» pour la production de films et de vidéos professionnels. L'activité prend ainsi une forme artistique, de sorte que les chaînes de télévision et les productions cinématographiques doivent payer une cotisation à la caisse de sécurité sociale des artistes pour l'emploi de cameramen indépendants, a décidé le Tribunal social fédéral (BSG) de Kassel dans un arrêt publié le 2 février 2017 (numéro de dossier: B 3 KS 2/15 R).

Cela signifie qu'une société de production vidéo de Saxe-Anhalt doit verser 7 626 euros au Fonds social des artistes (KSK). La société avait réalisé des reportages télévisés pour le «Tagesschau», mais des reportages et des retransmissions sportives en direct étaient également produits. Quatre cameramen indépendants ont également été employés pour la production.

Lorsque la Deutsche Rentenversicherung Mitteldeutschland a effectué un audit, elle a constaté que l'entreprise n'avait versé aucune cotisation de sécurité sociale pour l'emploi des quatre cameramen indépendants. Pour cette activité artistique des cameramen, il y a une obligation de payer, selon la caisse de retraite.

La société de production vidéo n'a pas vu cela et a nié que le travail des cameramen était de l'art. Car entre-temps il y a eu tellement d'innovations techniques dans le domaine de la production vidéo que le travail des cameramen ne peut plus être affecté à une activité artistique.

Cependant, le BSG ne l'a pas suivi dans son arrêt du 29 novembre 2016. Il n'y a aucune "connaissance substantielle" que les cameramen ne sont plus artistiquement actifs. Même si l'utilisation progressive de la technologie audiovisuelle est prise en compte, elle nécessite toujours le «point de vue expert» pour faire ressortir au mieux le motif à capturer. Un «automate» ne peut pas remplacer cette activité. Pour les frais de KSK, il est important que "les caméramans travaillent dans un domaine d'activité qui soit artistique ou journalistique", déclare le BSG. C'est le cas ici. fle

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Caméra cachée: Le pire anniversaire feat. Catherine Benguigui (Mai 2022).


Commentaires:

  1. Mot

    Eh bien, que ensuite?

  2. Brashicage

    Sur le mien, c'est un thème très intéressant. Je suggère à tous de participer à la discussion plus activement.

  3. Dasida

    Vous avez tort. Je suis sûr. Je suis capable de le prouver. Écrivez-moi dans PM.



Écrire un message